Le frigo, ma nouvelle machine à pain!

Porte de frigo

– Papa, tu viens avec nous au parc ? – Pas tout de suite les enfants, je dois faire cuire mon pain...

Chéri, ça te dirait d’aller randonner dans les monts du Lyonnais ce dimanche? – Oui super ! Par contre, on rentrera pas tard car je dois rafraîchir mon levain …

Vous avez déjà vécu cette situation ? Vous la redoutez ? Et si c’était le pain maison qui s’adaptait à votre organisation et non votre organisation qui s’adaptait à votre pain maison ? Voici ce que j’ai expérimenté pour vous.

La pousse lente à toutes les étapes

Je vous ai déjà présenté la technique de la pousse lente qui permet de faire son pain sans bloquer sa journée.

Récemment, je suis allé plus loin en réalisant toutes les étapes au réfrigérateur. L’intérêt ? Se soucier de son pain une seule fois par jour (le matin ou le soir) et obtenir en 4 petits jours du vrai bon pain maison.

Vous commencez le jeudi, c’est pile bon pour dimanche ! Le petit bonus pour les hédoniques: en cuisant le matin, vous réveillez les papilles de la maisonnée et servez votre pain tout frais tout chaud au petit-déjeuner….

Comment faire? Je vous dis tout…

Mode d’emploi

Levain

Je rafraîchis mon levain comme d’habitude pour obtenir 100g. Au lieu de le laisser travailler à température ambiante, je le mets au frigo et le laisse travailler à basse température.

JOUR 1: le matin, je sors mon levain, j’en jette 40g et rafraîchis le reste (+20g d’eau , +20g de farine). Je le remets au frigo pour 24h.

JOUR 2: le matin , le levain a travaillé comme si je l’avais laissé 4h à température ambiante. Je le sors du frigo, le rafraîchis en le doublant (+40g d’eau et +40g de farine). J’obtiens 160g. Je le remets au frigo pour 24h. Il continue de travailler, double de volume, bref est bien actif.

Panification

JOUR 3 : le matin, pendant que je prends ma douche, je lance le robot et pétris mon pain (dans cet exemple ma boule bio classique). Je remets ma pâte à pain au frigo et la laisse pousser toute la journée (1ère levée). Dans la soirée je la sors du frigo et la mets en forme. Ici, j’ai fait une grosse boule que j’ai mis ensuite dans un banneton mais vous pouvez faire 2 petites boules sur une plaque, ou tout autre mise en forme. Je place le banneton au frigo pour la 2ème levée (l’apprêt) – qui durera toute la nuit.

JOUR 4: le matin en me levant, je sors le pain du frigo, trace les grignes et le mets à cuire normalement. À 9h30, moment du petit déjeuner du week-end, du pain frais, croustillant, légèrement tiède accueille petits et grands….hmmm un vrai régal !!!

Conclusion

Cette technique apporte beaucoup de souplesse dans la fabrication du pain. C’est vous qui dictez les règles du jeu !

Les conseils de Papa :

La 1ère levée peut durer entre 1/2 journée et 1 journée complète sans problème. Pour la 2ème levée, je conseille de ne pas excéder 1/2 journée ou une nuit.

Il est possible de combiner pousse lente et pousse rapide, par exemple faire une seule des étapes au frigo et les autres à température ambiante.

A tester avec d’autres recettes, d’autres formes de pain…

Une astuce de plus pour simplifier son pain maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *