Les 10 questions que vous ne devriez pas vous poser.

Ces dernières semaines, j’ai eu l’occasion de répondre à plusieurs questions techniques que se posaient une amie et une lectrice du blog. Toutes les 2 venaient de se lancer dans le pain maison en suivant les conseils lus sur le blog et de nombreux autres articles sur Internet.

Les questions qu’elles se posaient me rappelaient celles que je me posais au démarrage. Ces questions qui traduisent parfois la crainte de rater son pain ou plutôt de ne pas le faire « parfaitement ».

Lorsqu’on débute, on a besoin de règles à suivre pour se rassurer mais la boulangerie à la maison, contrairement à la pâtisserie, nécessite surement moins de rigueur.

Quatre ans de pratique m’ont fait parvenir à cette conclusion : même si on ne fait pas ce qui est préconisé par tous les « experts », les livres, les recettes, on arrive toujours à faire du pain maison. Un pain différent de celui de la semaine précédente, différent de la semaine suivante mais qui vous régalera et dont vous serez fier(e).

C’est dans l’expérimentation et les imperfections que l’on comprend comment vit le pain. C’est en déviant des règles de l’art qu’on fait du pain maison sans contraindre le programme de la journée.

Quelques exemples de ces questions que l’on se pose mais dont les réponses ne sont pas toujours nécessaires.

Levain / Fermentation / Cuisson

Levain

  1. Mon levain est déjà redescendu, est ce que je peux quand même faire mon pain ? Oui, pas de souci. Vous obtiendrez quasi-certainement un beau et bon pain.
  1. Mon levain n’est pas encore tout à fait à point, est-ce que je peux quand même l’utiliser ? Oui pas de souci, vous laisserez éventuellement pousser le pain un peu plus longtemps. Le pain sera réussi.
  1. Je n’avais plus ma farine habituelle pour mon levain, j’en met une autre, est-ce un problème ? Non il mange presque tout et vous en rachèterez bientôt pour lui faire reprendre son régime.

Fermentation

  1. J’ai trop fait pousser ma pâte, est-ce que je peux quand même faire du pain ? Oui pas de souci, vous pouvez le mettre en moule s’il ne se tient pas et raccourcir le temps d’apprêt voir le cuire directement. Situations vécues : je suis allé me coucher sans mettre ma pâte au frigo. Le lendemain elle avait poussé 9h. J’ai oublié ma pâte qui poussait pendant 2 jours au frigo.
  1. J’ai fait un apprêt trop long est-ce que mon pain va être raté ? Non, il va juste peut-être être un peu moins aéré mais il sera très bon.
  1. Ma pâte a crouté au frigo lors de la pousse car j’ai pas bien fermé hermétiquement mon bol. Est-ce que mon pain va être rater ? Non, il suffit de remélanger et de mettre en forme normalement, ca fera un très bon pain.
  1. J’ai pas de linge humide pour recouvrir ma pâte qui lève ? Est-ce que mon pain va être raté ? Non, il va peut-être un peu moins gonfler au four car la pâte va durcire plus vite mais il sera très beau et très bon.

Cuisson

  1. J’ai oublié de faire un coup de buée, est-ce que mon pain sera raté ? Non surement pas, il lèvera peut-être un peu moins mais il ne sera pas moins bon.
  1. Mon four n’est pas aussi chaud que ce qui est recommandé est-ce que je peux quand même cuire mon pain ? Oui pas de souci, il lèvera surement un peu moins et devra cuire un peu plus longtemps mais ce sera un très beau et très bon pain.
  1. Je dois terminer la cuisson de manière anticipée car je dois partir, est-ce que mon pain ne va pas être assez cuit ? 10min de plus ou de moins ça change un peu l’aspect, la conservation mais il sera tout à fait bon. Vous pouvez aussi éteindre le four et laisser le pain dedans.

Et une onzième pour la route…

  1. J’ai pas de moule et tôle mais seulement un moule en verre, est-ce que je peux commencer le pain maison ? Oui pas de souci, vous aurez peut-être une croûte moins croustillante, devrez cuire un peu plus longtemps ou démouler à mi-cuisson.

C’est une liste que j’aimerais bien compléter. Je suis sur que vous pouvez m’aider. Quelles questions vous posez-vous ? Quelles imperfections dans la recette ne vous empêchent pas de faire un bon et beau pain maison ? Quels raccourcis prenez vous pour vous faciliter le quotidien ? Je vous invite à commenter ou à m’écrire pour les partager.

6 Replies to “Les 10 questions que vous ne devriez pas vous poser.”

  1. Bonjour,
    Suis une néophyte enthousiaste. Voici ma première expérience.
    J’ai fait quelques raccourcis que voici :
    Il n’y avait plus de farine de seigle chez biocoop donc j’ai démarré avec une farine semi complète. A J2 je suis allée en racheter une autre et ai donc compléter mon levain avec de la farine de seigle.A J4 je me suis un peu trompée dans le timing, je n’ai pas laissé assez de temps. J’ai trouvé très dur de mélanger la préparation du pain, ce n’était absolument pas liquide chez moi.
    Mon pain était très très dense et il était impossible de le couper par le dessus tellement la croûte était dure!
    Je recommence donc un nouveau levain en démarrant en 100% seigle. J’espère que cela fonctionnera mieux.Et peut-être en rajoutant plus d’eau à la fin lors de la préparation du pain.

    1. Bonjour,
      Merci pour le partage de votre expérience. Un ami avait démarré son levain avec de la farine de blé T80 (plus rien d’autre dispo pendant le confinement), la farine de seigle n’est donc pas la seule solution. Pour le premier pain avec une proportion 400g d’eau pour 500g de farine, cela devrait se mélanger facilement. Le levain jeune ne fait pas encore des pains très aéré, il faut persévéré et panifier régulièrement avec pour le voir prendre de la force. Je vous souhaite succès avec le 2ème essai.
      Fabien

  2. Merci pour l’article !
    Quand on commence on se pose toujours un peu (trop ?) de questions pour être sur de ne rien louper.

    En rapport avec les points 4/5 : j’ai constaté des différences d’aspect entre mes pains selon la durée de l’apprêt. Le pain avec un apprêt trop long ne se développe pas au four et fini avec une croûte assez lisse, alors qu’un pain avec un apprêt « contrôlé » prend une plus jolie croûte bien developpée qui fait bien ressortir les motifs des grignes (j’ai des photos si besoin 😉 ).

    1. Bonjour Émilie,
      Oui j’observe vraiment la même chose. Merci pour ton partage d’expérience.
      Fabien

  3. merci déjà pour cette liste de question . j’en ai une de mob côté :
    je n’ai pas de pierre de cusisson, est ce que mon pain va être moins gonflé ou raté?

    1. Bonjour,
      Oui tout à fait. très bonne question.
      Merci de l’avoir ajoutée en commentaire.
      La pierre à pizza est un plus mais jamais indispensable pour faire et réussir du pain.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *