Faire son pain maison…sans être à la maison

famille se promenant dans une rue pavée au soleil couchant

Le pain maison c’est sympa mais ça nécessite d’être présent pendant une bonne partie de la journée. Le temps de pétrir, de faire lever une 1ère fois, de mettre en forme, de faire lever une 2ème fois et enfin de cuire. Ça demande souvent 6h de présence, et si on tente une petite sortie pendant les levées, on garde toujours un œil sur la montre. Bref ça peut-être un peu décourageant.

A l’automne 2017, après la naissance de mon 2ème enfant, je travaillais à 80%. C’est à ce moment que j’ai commencé à faire du pain. Le vendredi, en congé parental, j’avais le temps de le faire tout en m’occupant d’elle, c’était cooool. A l’automne 2018 j’ai repris à 100%, et bizarrement mes semaines étaient beaucoup plus remplies…comment continuer à avoir du pain maison le samedi matin sans se mettre la pression ? C’est là que mon frigo est devenu ma première machine à pain…je vous explique tout.

Le concept

L’idée principale est de réaliser la 1ère levée (qui dure 3h minimum) au frigo. Quand elle est au frigo, la pâte à pain lève beaucoup, mais alors beaucoup plus lentement. Les 3h de levée à température ambiante se transforment en plus ou moins 24h de levée à la température du frigo. C’est ce que les boulangers appellent la pousse lente.

Partant de ce principe, je me suis mis à pétrir mon pain le jeudi soir (en rentrant du travail ou une fois les enfants couchés), à le laisser lever toute la nuit et la journée du vendredi pour le mettre en forme et le cuire le vendredi en fin de journée (là aussi en rentrant du travail).

Mise en application

Cette technique peut s’appliquer sur toutes les recettes de pain. Voyons voir ce que cela peut donner sur le recette de la semaine dernière, La recette de pain (au levain) la plus facile du monde.

Lorsque vous avez un moment, prenez 10 minutes pour préparer la pâte en mélangeant la farine, le sel, le levain et l’eau. La pâte à pain étant faite,  filmez la,  et placez la dans votre réfrigérateur. Mon conseil est de la mettre dans le haut du réfrigérateur, la partie la moins froide. En effet si votre frigo est trop froid vous risquez de bloquer l’action du levain (je dis ça parce que je l’ai lu mais ma pâte a toujours levée même lorsque j’avais la flemme de faire de la place dans le haut du frigo). A partir de là, elle va lever tranquillement. En vous réveillant le lendemain matin, vous verrez qu’elle a déjà bien travaillée. En la laissant encore toute la journée elle va encore prendre du volume (la première fois vous verrez peut-être vôtre pâte déborder du récipient s’il n’est pas assez grand).

En fin d’après-midi ou le soir (ce qui est bien c’est que c’est pas à quelques heures) lorsque vous avez 10 minutes devant vous, sortez la pâte du frigo, mélangez la rapidement pour la « rompre » et mettez la dans le moule à cake (préalablement beurré).

Le pain va faire sa 2ème levée pendant 2h. Il va lever un peu plus longtemps que la recette initiale car il faut d’abord qu’il retrouve la température ambiante. Au bout de 2h faites le cuire comme indiqué dans la recette.

Et vous voilà en fin de journée avec un pain maison tout prêt à être dévoré le lendemain matin. Vous verrez que le mien a une mie plus aérée que la recette de départ. Il a également levé de manière plus homogène. Bref il est encore plus simple, encore plus gouteux et encore plus beau! A vous de jouer maintenant!

Pain rectangulaire coupé et 3 tranches de pain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *